jeudi 19 novembre 2009

Introduction à la problématique du Sujet (cours)

Niveau : terminale


1) Les différents sens du mot "sujet"

  • Sens logique grammatical : Sujet-verbe-complément…
Grammaticalement, le Sujet désigne d'abord celui qui agit, l'auteur de l'action (elle-même désignée par le verbe) : l'agent. Ex. dans la phrase "Le petit garçon mange une tartine", on distingue "Le petit garçon" = groupe nominal sujet et "Mange une tartine" = groupe verbal, lui-même composé du verbe "mange" et du groupe nominal complément d'objet direct "une tartine".
Mais il existe aussi des verbes d'"état" (et non d'action), à commencer par le verbe être, devant lesquels le sujet ne peut être dit "agissant" mais plutôt "agi", ou bien "qualifié" (le complément d'objet se dit alors "attribut") : "Paul est puni", ou encore "Paul est un vilain garçon". Le statut du sujet, dans ce cas, est plutôt "objet", car si l'on passe à la forme active, cela donne : "On a puni Paul" et "La vilénie caractérise Paul" (dans les deux cas Paul est placé en C.O.D.).
De toute façon, même placé devant un verbe d'action, le sujet ne désigne pas l'action (c'est le rôle du verbe) mais l'agent, c'est-à-dire celui à qui on attribue l'action, celui que l'on qualifie en l’occurrence comme agissant. Mais le fait d’être sujet agent n’est finalement qu’un cas particulier. Du point de vue logique, le sens le plus général du sujet est d’être le thème, la « chose » dont on parle et à laquelle on attribue des qualités (ou « prédicats »), comme celle d’être agissant...